Fini le camping, les gîtes ou la maison de Papi et Mamie. Demain, tu iras peut-être passer tes vacances dans un hôtel spatial en orbite, à 300 km au-dessus de la Terre ! En avant-première, voici une petite idée de ce qui t’attend là-haut. Décollage immédiat ! 

Pourquoi en parle-t-on ?

Parce que dans notre série « vacances du futur », voici un projet d’hôtel qui pourrait être mis en orbite dans les prochaines années. Des premiers essais viennent tout juste de démarrer.

L’actu du jour :

Voir notre chère Terre depuis l’espace, voler en apesanteur dans une cabine spatiale… Dans le futur, toutes ces sensations extraordinaires ne seront plus seulement réservées aux astronautes. Toi et tes copains, vous pourrez peut-être en faire l’expérience depuis les hublots du futur hôtel spatial en orbite.

Qu’est-ce que c’est, un hôtel spatial ?

C’est une structure qui tourne autour de notre planète, mais qui accueille des touristes, ou des équipes de scientifiques, pendant plusieurs jours ou plusieurs mois. Une dizaine d’entreprises travaillent actuellement sur ce projet d’hôtel. La plus connue d’entre elles s’appelle Bigelow Aerospace et elle est américaine.

Elle a imaginé de construire des structures gonflables, aménagées de pièces, de chambres pour recevoir les touristes. L’avantage de ce type de construction est que cela prend peu de place à l’intérieur d’une fusée. C’est une fois arrivé dans l’espace, qu’on peut redéployer la structure sur place, en la gonflant.

Est-ce que tout le monde pourra aller dans ce type d’hôtel ?

Non. Dans un premier temps, cela restera réservé à des touristes très, très riches, qui auront envie de s’offrir un joli cadeau de vacances. Imagine : le prix d’un séjour de 2 mois devrait coûter plus de 26 millions de dollars. C’est-à-dire 20 millions d’euros ! Un prix astronomique !

En plus, pour partir à 300 km de la Terre, en orbite dans l’espace, il faudra être en bonne forme physique et subir un entraînement intense pendant plusieurs mois.

Eh oui, le corps devra être vraiment prêt, pour subir des accélérations et des décélérations ultra fortes au moment du décollage et de l’atterrissage. En plus, il devra s’habituer à flotter dans l’espace, à cause de l’apesanteur. Le séjour du touriste spatial ne sera donc pas de tout repos.

Est-ce qu’on peut quand même déjà réserver sa place ?

Oui, certaines agences de voyage font des préservations ; mais ce type de séjour ne sera probablement pas possible avant 2 ou 3 ans. En attendant, ceux qui ont envie de connaître les sensations de l’apesanteur, peuvent déjà faire des essais sur la Terre : depuis le 15 mars dernier, des avions reproduisent la sensation de flotter, comme des astronautes. Mais là encore, l’expérience n’est pas à la portée de tous : 6 000 euros pour 6 minutes de flottaison. Et il faut avoir plus de 18 ans !