Présentateur : Laura Trubel nous emmène aujourd’hui dans une nouvelle école qui a ouvert en septembre dernier près de Toulouse. Cette école a été créée pour libérer les enfants de la pression scolaire. Le directeur a eu l’idée de fonder cette école suite à la dépression de sa fille Chloé.

Laura Trubel: Cette école, où les enfants apprennent à être heureux, avant tout, accueille pour l’instant 30 élèves entre 8 et 14 ans. Il s’agit d’une école différente sans punition, ni note. Elle est accessible à tous avec des tarifs qui varient en fonction du revenu des parents. Quand on est dans cette école, on voit des enfants qui respirent le bonheur, qui sont contents de venir. Alina, 10 ans, nous a confié qu’avant elle n’avait jamais envie d’aller à l’école mais que maintenant tout a changé. Nous avons ici sa maman… Madame, avez-vous remarqué des changements dans le comportement d’Alina depuis la rentrée dans cette nouvelle école ?

Maman d’Alina : Oui bien sûr ! Avant, dès qu’elle avait un contrôle, la veille, Alina avait mal au ventre, ne pouvait pas dormir! C’est fou un tel stress si jeune ! Maintenant elle n’est plus du tout angoissée et elle n’a même pas envie d’être en vacances ! Je suis tellement contente de ce choix que nous avons fait.

Laura Trubel: Où est le secret ? Des petits groupes, de la musique, du jardinage… On pourrait croire qu’ils ne travaillent pas ! Monsieur Deschamps, vous êtes enseignant dans cette école, comment apprennent les enfants ?

Monsieur Deschamps : Ils apprennent très facilement ! On ne les oblige pas… Quand ils n’arrivent pas à faire quelque chose, ils peuvent réessayer plus tard, et en éliminant le stress de performance, de compétition, ils finissent tous par arriver au résultat !

Laura Trubel: C’est vraiment l’école du bonheur. À la rentrée prochaine, l’école accueillera une cinquantaine de nouveaux inscrits !