LUXEMBOURG – Les lycéens de Michel-Lucius ont eu une idée originale pour donner aux ampoules usagées une seconde vie.

«Nous tenions à faire un projet autour de matériaux recyclés. En recherchant de l’inspiration sur Internet, nous avons décidé de créer des bougies à base d’ampoules usagées que nous récupérons aux centres de recyclage de Bettembourg et de Dudelange», expliquent les élèves de la mini-entreprise Glow-Up de Michel-Lucius.

Dans un premier temps, ils récupèrent des ampoules jetées et des bouchons de bouteilles en métal. Ensuite, un menuisier leur fournit des supports en bois. Une fois chez eux, les élèves fabriquent les bougies-ampoules. Elles sont vendues avec un flacon d’huile de lampe parfumée à 6 et 7 euros. Sur leur catalogue, on trouve aussi des bougies à la cire dans des pots en verre recyclés.

«Personne n’y avait pensé»

«Aucun matériel plastique n’est utilisé dans la production des bougies. Nous sommes très conscients à quel point celui-ci nuit à l’environnement et à l’habitat des animaux». Une thématique qui tient à cœur aux lycéens. À la fin du projet, ils verseront une part de leurs recettes à l’asile pour animaux de Gasperich.

«Nous restons attentifs à nos concurrents. Il y a en effet plusieurs minientreprises axées sur la vente de bougies. Mais nous nous démarquons d’elles puisque personne n’a pensé à transformer des ampoules en bougies!».